Toute Petite

Deux jours à Amiens

9 Commentaires

amiens-lafleur-st-leu

Retour en Picardie le week-end dernier… L’occasion de photographier Amiens sous le soleil* et de vous faire découvrir un peu la ville où j’ai grandi !

 

D’abord, la marionnette de Ch’Lafleur (notre guignol local) et le quai Bélu, avec ses petits restaurants colorés au bord de la Somme, à deux pas du Parc Saint Pierre et des hortillonages

 

Ensuite, les fameux macarons d’Amiens de Trogneux (rien à voir avec ceux de Ladurée, c’est simplement des amandes, des fruits, du sucre et des oeufs, sans crème ni colorant… et c’est vraiment très bon!), et le Courrier Picard

amiens-macarons-courrier-picard

 

La Tour Perret (en béton forcément, elle a été rénovée récemment et est éclairée la nuit…) et une façade ancienne (derrière laquelle, d’après des sources dignes de confiance, se contruiraient les futurs Zara et Nature et Découverte)

amiens-perret

 

La cathédrale d’Amiens, magnifique toujours (dont on peut également admirer la façade éclairée des couleurs datant du Moyen-Âge, du 1er décembre au 1er janvier 2009)

amiens-cathedrale

 

Le musée de Picardie (qui présente notamment une collection égyptienne avec une momie véritable et plusieurs fresques de Puvis de Chavannes) et le beffroi (typique du Nord de la France) autour duquel s’étend un petit marché

amiens-musee-beffroi

 

Le quartier Saint Leu, ses maisons, ses bars et ses boutiques colorées, au détour des canaux

amiens-st-leu

 

Enfin, la maison de Jules Verne où il vécut de 1882 à 1900 (je cite une lettre de Jules Verne à Charles Wallut : « Sur le désir de ma femme je me fixe à Amiens, ville sage, policée, d’humeur égale, la société y est cordiale et lettrée. On est près de Paris, assez pour en avoir le reflet, sans le bruit insupportable et l’agitation stérile. ») et quelques unes des décorations de Noël semées un peu partout dans la ville

amiens-jules-verne

 

* : Les photos ont été prises samedi et heureusement… car dimanche il a neigé toute la journée !

Publicités

9 réflexions sur “Deux jours à Amiens

  1. waouh!!! trop trop jolie ville!!! mais j’aurais bien aimé voir sous la neige aussi!!
    et les macarons aux amandes tout simplement j’adore aussi!!!!! peut etre même plus que les Ladurée

  2. miam miam macarons!!
    (oui, je sais, je suis un vrai estomac sur pattes pour ne retenir que ça de ton billet :p )

  3. Des macarons aux amandes!!!!!!!!!!! ça donne envie direct d’aller faire un tour là-bas, pas besoin d’en dire plus, je suis d’accord avec L’épice…

  4. Contente de voir qu’Amiens et ses délicieux macarons vous plaisent! Tenez moi au courant si vous décidez d’y faire un tour (ce n’est qu’à une heure de Paris, c’est pas compliqué!)

  5. Ton billet me ravit !!! Forcément, je suis d’Amiens aussi ! Je pense que tu as très bien présenté la ville et tous ses charmes, il manquerait juste les hortillonages ! Ca fait un moment que je pense refaire la touriste à Omiens (forcément, c’est une fois qu’on n’y habite plus qu’on en a le plus envie !), ce sera sans doute l’occasion d’un billet sur mon blog aussi. A suivre…

  6. Quel plaisir de (re)découvrir la ville où « Toute Petite » a grandi (ou plutôt cessé de grandir;-)

  7. @ Anne Sotte : Ah des Amienois en guest star sur mon blog!!! Ca fait plaisir!
    J’avoue, je n’ai pas eu le courage d’aller jusqu’aux hortillonages (trop froid!) mais je pense bien leur consacrer tout un article quand j’en aurai l’occasion…
    J’attends ton prochain article vantant les mérites de la Picardie!

    @ Alex M. : Hum hum trêve de mauvais esprit! En arrivant à Amiens, je mesurais au moins 10 bons cm de moins que mnt…

  8. Merci pour ce petit reportage.il y a encore bien des tresor cachés dans notre ville de la prehistoire au 21eme siécle….
    une des rarissimes carrieres à ciel ouvert dans le quartier St Acheul ou est né la,préhistoire sous les auspices de Boucher de Perthes ,les hortillonnages periode romaine, les arénes découvertes en 2007 et malheureusement détruites hélas pour créer un parking et centre d’affaire!au moyen age outre la cathédrale la plus vaste de France (je n’exagére pas) il en reste quelques traces au quartier St Leu traversée de multiples canaux,le Musée de Picardie 1er bâtiment style Napoleon III créé spécialement pour être un musée,la maison de la Culture d’Amiens inaugurée par Malraux en 1964
    Bon passons plutôt à la gastronomie outre les macarons,il y a le paté de Canard d’Amiens,la Ficelle Picarde,plus les spécialtés proches dans la région le gateau battu (Brioche) la tarte aux poireaux, las anguilles de la haute Somme.
    Bon j’arréte,car je ne vaux pas m’étendre sinon j’arrive à la Baie de Somme et le sujet est inépuisable.
    Merci d’avoir apprécié notre ville.

  9. je suis né a Moreuil, et je me souviens des bonnes virées a Amiens voilà maintenant 35 ans,(j’habite maintenant dans le sud-ouest), mais je conserve en moi ma « nationalité de Picard »et reste admiratif de ce beau pays et ses habitants si acceuillants !…Merçi les ch’tis !…ou presque !